Un film d’horreur italien qui s’il ne cède pas aux effets faciles et a une ambiance intéressante s’avère très décousu, voire parfois incompréhensible

Zeder (1983)

Réalisé par Pupi Avati

Ecrit par Pupi Avati, Maurizio Costanzo et Antonio Avati

Avec Gabriele Lavia, Anne Canovas, Paola Tanziani, Cesare Barbetti, Ferdinando Orlandi,…

Direction de la photographie : Franco Delli Colli / Montage : Amedeo Salfa / Musique : Riz Ortolani

Produit par Antonio Avati

Horreur

98mn

Italie

Stefano (Gabriele Lavia), un jeune écrivain qui peine à trouver un éditeur, se fait offrir une machine à écrire électrique par sa femme. Sur les rubans encreurs, les lettres imprimées laissent deviner un document bien étrange, se référant aux travaux d’un certain Paolo Zeder. Il parle de repousser les limites de la mort… Incrédule, mais poussé par la curiosité, Stefano enquêtera inlassablement afin de percer le mystère… Et si Paolo Zeder, l’illuminé, avait découvert l’inexplicable ?

Le film commence à Chartres dans les années 50. Plusieurs personnes se sont fait égorgées près d’une maison. Entouré de policiers, un docteur tente une expérience avec une jeune femme. Il l’emmène dans la cave pour tester une théorie, mais celle-ci se fait attaquer par ce qui semble être un cadavre. Trente ans plus tard, à Bologne, un jeune écrivain se fait offrir par sa femme une machine à écrire électrique d’occasion. Sur le ruban encreur, il trouve des étranges textes écrits par un certain Zeder qui font référence à la vie après la mort.

Le scénario de « Zeder » imaginé par le scénariste et réalisateur Pupi Avati, un grand amateur de fantastique, est basé sur l’existence de certains terrains géographiques, baptisés les terrains K, qui permettent à ceux qui y sont enterrés de revenir d’entre les morts.

« Zeder » a été exploité en salles aux USA sous le titre « The revenge of the dead » pour profiter de la vague zombies (voir ci-contre l’affiche pour le moins trompeuse) mais en fait le film est très suggestif et est très éloigné du gore qui était alors à la mode dans ce genre de productions. « Zeder » est un film de suspense horrifique qui bénéficie parfois d’une ambiance intéressante grâce aux lieux utilisés (des cimetières, une piscine déserte, une colonie de vacances abandonnée,…) et de certains personnages inquiétants à souhait.

Malheureusement, le scénario décousu (souvent sans queue ni tête !) et le montage parfois déconcertant, sans parler des scènes aux effets ratés, gâchent vraiment le plaisir. On peut au moins le féliciter le réalisateur d’être aller un peu à contre au courant et de n’avoir pas cédé aux effets trop faciles.

Si certains acteurs sont convaincants comme l’inquiétant Ferdinando Orlandi, on ne peut pas en dire autant de l’acteur principal Gabriele Lavia qui manque à mon goût d’expressivité et de charisme. A noter que sa charmante femme est interprétée par l’actrice française Anne Canovas qui jouait il y a encore peu pour la télévision française (Falco, Plus belle la vie,…)

Néanmoins pour les amateurs d’horreur transalpine des années 80, « Zeder » reste une curiosité, longtemps introuvable, qui est ici présentée dans une très belle copie par l’éditeur français The Ecstasy of Films.

Combo Bluray/DVD FR. Studio The Ecstasy of Films (2017). Version originale sous-titrée en français et version française. Bonus : De A(vati) à Z(eder) », un livret de 20 pages par Frank Lafond