Un giallo de bonne facture avec du suspense, de jolies filles dénudées et la lagune de Venise en décor

Alla ricerca del piacere (1972)

(A la recherche du plaisir)

Ecrit et réalisé par Silvio Amadio

Avec Farley Granger, Barbara Bouchet, Rosalba Neri, Nino Segurini,…

Directeur de la photographie : Aldo Giordani / Direction artistique : Enzo Bulgarelli/ Montage : Antonio Siciliano / Musique :Teo Usuelli

Produit par Italo Zingarelli

Thriller

100mn

Italie

Greta Franklin (Barbara Bouchet) part en Italie suite à son embauche comme secrétaire auprès de l’écrivain Richard Stuart (Farley Granger). Mais son but premier est de retrouver Sally, son amie, disparue alors qu’elle occupait le même poste. 

Greta Franklin est une jeune femme qui se rend à Venise pour travailler comme secrétaire pour un écrivain. Mais la véritable raison de sa présence est d’enquêter sur la disparition de son amie Sally. Quand elle arrive à la villa de l’écrivain, elle rencontre en premier sa femme, Eleanora. Le premier soir, Eleonora profite d’une faiblesse de Greta pour la droguer et lui faire l’amour. Greta est de plus en plus déstabilisée par le couple étrange formé par l’écrivain et sa femme perverse.

Alla ricerca del piacere (1972) est un giallo qui comme son nom le laisse entendre met particulièrement l’accent sur l’aspect érotique du genre via des scènes suggestives et la nudité de ses actrices principales, principalement l’actrice tchèque Barbara Bouchet qui est alors une star du film d’exploitation en Italie et qui se retrouve au générique de pas moins de 11 films pour la seule année 1972 (dont l’excellent « Non si sevizia un paperino » de Lucio Fulci) !

Le réalisateur Silvio Amadio est formé au Centro sperimenta de Rome grâce à l’appui de Visconti, rencontré grâce à son beau frère l’acteur Massimo Girotti. Il passe à la réalisation à la fin des années 50 et tournera 24 films, essentiellement de genre, dont il signe également le scénario dans la grande majorité des cas.

Il filme notamment plusieurs scènes de saphisme dont une fameuse entre Barbara Bouchet et Rosalba Neri, tournée au ralenti (justifiée par le fait que le personnage interprété par Bouchet est drogué) plutôt réussie. Il faut dire que l’homosexualité féminine est une des obsessions du réalisateur qui va exploiter le thème notamment dans « L’isola delle svedesi » (1969)

Parmi le casting, on notera également la présence de Farley Granger, acteur américain révélé notamment par Hitchcock avec des films comme « The Rope » (1948) et « Strangers on a Train » (1951). Il a tourné son premier film italien pour Visconti avec « Senso » (1954). S’il tourne beaucoup dans les années 70 ce sera essentiellement pour des productions européennes à petit budget puis pour la télévision américaine.

« Alla ricerca del piacere » se trouve être un bon thriller qui profite de son décor (Venise et une villa dans la lagune) et de l’ambiguïté de ses personnages (un écrivain retors, sa femme perverse, un serviteur silencieux et un pêcheur géant simple d’esprit) pour faire naitre un certain malaise. Sans être un chef d’oeuvre du genre, ce giallo se trouve être une bonne pioche.

1972 a vraiment été l’année du giallo. Le nombre de gialli tournés cette année là est impressionnant, et tous les maitres du genre ont répondu présent  que ce soit Bava, Fulci, Argento, Martino, Lenzi… Pour sa part Silvio Amadio en tourne deux (sur quatre films !) avec « Il sorriso della iena » également avec Rosalba Neri au générique.

On doit encore une fois un grand merci à l’éditeur Le chat qui fume qui sort ici un giallo inédit en France (et donc sans VF) qui saura séduire les amateurs. D’autant qu’on a droit encore une fois à un package somptueux en édition limité qui héberge une très belle copie du film (en DVD et blu-ray), de nombreux bonus et un CD de la bande originale de Teo Usuelli.

DVD/Blu-ray/CD FR. Studio Le chat qui fume (2017). Version originale sous-tirée en français. Bonus : L’intégralité de la musique de Teo Usuelli sur CD (52 min) – Les Biches avec Rosalba Neri (15 min) – Mort à Venise Barbara Bouchet (19 min) – A la recherche de mon père avec Stefano Amadio – A la recherche d’Amuck par Philippe Chouvel (24 min) – 3 gialli par Jean-François Rauger (12 min)

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :